Pages

dimanche 27 janvier 2013

Conférence du 20 janvier 2013

Le minéral au jardin, conférence du 20-01-2013,
par Jean-Paul OUVRANS - paysagiste à Pluguffan


 Historique :
- Le jardin mexicain : imite la nature. Beaucoup de sable et de galets, plantes grasses et résistantes à la sécheresse : Cactus, Aloes... Difficile dans notre région où le climat est trop humide !


- Le jardin japonais : Il a des influences culturelles, religieuses (Shintoïsme et bouddhisme Zen) et historiques. L'utilisation des pierres dans le jardin japonais est avérée depuis le 6ème siècle suite à une influence chinoise.
Le but est d'imiter la nature : mer(sable ou gravier ratissé en forme de vagues), forêts (végétation, mousse figurant la canopée), montagnes (pierres dressées), îles (monticules de sable,groupe de pierres plates).
Plusieurs principes sont à repecter :
- respect de la nature
- hospitalité (jardins de thé)
- Créer des émotions
- avoir de l'intérêt toute l'année
Les matériaux :
- Les roches : indifférement rondes ou anguleuses mais si possible patinées.
Ne pas associer trop de roches disparates: unifier avec un seul type de roche.
Privilégiez les roches de votre régions pour ne pas paraitre trop décalé ! (granite, Shiste, gneiss, grès).
Utilisez plutôt le grès pour vos pas japonais : moins glissant que l'ardoise(schiste).
- Le sable : Il existe de nombreux sables. Pour y faire des "vagues" il faut qu'il se tienne bien. A Quimper vous pouvez utiliser le sable du Corniguel (Sable grossier, coquillé de couleur ocre, brun).
Autours des îles le sable est toujours ratissé en cercles concentriques.
- Les gravillons : Il est possible d'utiliser des gravillons et des galets de différente grosseur.
Evitez plus de trois couleurs dans un aménagement. Pensez à les harmoniser !
Les galets de Carrare très blancs ont l'inconvénient de verdir beaucoup : ils sont utilisé pour de petits espaces (comme une entrée par exemple), ou en plein soleil. Un hydrofuge peut être pulvérisé après la pose pour éviter les mousses (à renouveler chaque année !). Des galets de montagne blanc sont une bonne alternative. (rappel : il est interdit de prélever des galets en bord de mer !).
- Eléments de décoration : Lanternes, auges, ponts, clotures, luminaires, arbres en nuages, plantes tapissantes symbolisant la canopée et remplassant la mousse utilisée au Japon (Ophiopogon 'minor').
N'abusez pas de la couleur rouge que si elle fait très japonaise devient vite artificielle !
- Ecrans : Arbres en nuages, clotures (ganivelles, bambou, claustras, croisillons...).
- Végétaux : taillés en vagues (buis, azalées, sarcococca, pittosporum tobira 'nana'...) ou en nuages (pins, cyprès, osmantus...).
Implantation :
vous pouvez avoir un jardin minéral dans un coin de votre salon, devant votre entrée ou sur 200 à 300 m2, tout est possible aussi bien à l'ombre qu'en plein soleil.
Inspirez-vous de la nature pour les placer : à l'aide  d'une photo aérienne des îles des Gléans, servez-vous en pour implanter vos roches !
 - Disposition des pierres : Si vous créez un éboulement disposez les plus grosses en arrière, puis des plus petites en avant jusqu'aux gravillons. Privilégiez l'asymétrie.
Les pierres couchées  permettent de faire un lien harmonieux entre des groupes de pierres dressées.
Compensez toujours une grosse pierre par quelque chose de plus petit (pierre ou végétal).
Les roches peuvent servir à dévier le passage comme à le favoriser (pas japonais).
harmonisez la taille de vos roches avec l'espace de votre jardin , entrée...
Implantez vos roches puis revouvrez les d'une bache geotextile ou de Bidim (voile non tissé) avant de faire les découpes. Incisez en croix pour planter vos végétaux et déversez votre gravillon pour finir.
Pas la peine de stabiliser le terrain si vous ne l'avez pas remué auparavant(les roches ne voint pas s'enfoncer dans le sol !). Séparez les gravillons de la pelouse ou entre eux par des bordures métalliques enfoncées dans le sol.
Conclusion
Le jardin minéral s'accommode de tout type de jardin : exotique, japonisant, breton, méditéranéen, roccaille... Il répond à la demande croissante de jardins sans entretien même si son implantation demande des moyens souvent importants pour sa mise en place (minipelle, engins de levage...).
Faites vous plaisir et avant-tout : inspirez vous de la Nature pour un résultat moins artificiel !
Denis PRIGENT
Pour la Société d'Horticulture de Quimper

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire